Carte des Communes adhérentes

ACCUEIL > Projets - Travaux > Restauration de l’Hôtel-Dieu > Évolution des travaux en images

Évolution des travaux en images

Suivez les travaux de restauration de l’Hôtel-Dieu en images !

Grâce au soutien de la Mission Stéphane Bern, les travaux de restauration ont pu démarrer. Panorama des premiers chantiers programmés en 2019.

Les études et des diagnostics exhaustifs des bâtiments vont bientôt s’achever. L’architecte du patrimoine, Edouard de Bergevin, missionné par l’Agglomération depuis novembre 2018 pour élaborer un diagnostic complet, révèlera les contraintes réelles du bâtiment en fonction des résultats issus de l’étude des fondations. Entre temps, des travaux d’entretien sont indispensables pour améliorer le maintien du site comme la restauration de la grille (nord et sud). L’Hôtel-Dieu, inscrit au titre des monuments historiques exige que chaque ensemble de travaux soit soumis à l’approbation de l’Architecte des Bâtiments de France. Les préfabriqués désaffectés, qui ont servi un temps à accueillir les urgences, seront bientôt démolis ce qui permettra de dégager la grande cour (côté Joussaume Latour) et de mettre en valeur la grande façade XIXe. A la rentrée, la restauration d’une partie de la couverture sera engagée sur l’aile Ouest du bâtiment. L’ancien pôle de santé, au centre de la cour (côté rue du château) sera réhabilité pour accueillir le public avec billetterie et boutique, des espaces pédagogiques et des bureaux. Voyez plutôt en images les avancées de ce grand chantier de restauration !

L’entreprise EAT Mineur est intervenue en début d’année pour réaliser des relevés sur tout le bâtiment, en extérieur et en intérieur. Grâce à la technique du scanner laser, des plans finement détaillés de toutes les coupes du bâtiment ont pu être produits avec délimitations précises des parties 17e et 18e et vestiges archéologiques). Nous avons dons enfin une idée précise des volumes de cet ancien hôpital. Ces études permettront également de réfléchir sur les articulations, les circulations intérieures pour les ERP horizontales et surtout verticales du bâtiment.

Cette machine appelée une tarière permet d’effectuer des forages du sol (jusqu’à 20m de profondeur) pour en identifier les différentes strates, et d’évaluer la qualité et les propriétés des sols du bâtiment. Des forage avec essais pressiométriques tous les mètres et des sondages au pénétromètre dynamique ont été effectués en février.

L’architecte du patrimoine, en charge des études diagnostiques, n’hésite pas une seconde pour piocher les pans de mur qui dévoilent différentes constructions. Ici, il s’agit d’une recherche de la base des fondation du bâtiment (partie XVIIème) avec la découverte d’un ancien pavage indiquant que la façade sud était aménagée. Il faudra creuser plus profond pour trouver la base de la fondation. A droite, prise de mesures de l’architecte pour effectuer les modélisations des coupes et des fouilles.

D’imposantes caves à charbon ont été explorées dans les sous-sols de l’Hôtel-Dieu dans le but d’analyser la base des fondations anciennes. Ici, on note que la nappe phréatique est atteinte par les trous creusés à la main.

Exploration des éléments de structure du bâtiments : sondage et découverte sous le plâtre d’une poutre en bois de section cassée en son milieu.