Carte des Communes adhérentes

ACCUEIL > Projets - Travaux > Destination 2030

Destination 2030 : le territoire de demain !

Ensemble, imaginons le territoire de demain ! Découvrez le lancement de notre projet de territoire.

Mardi 5 février, la Communauté d’Agglomération à lancé son projet de territoire à Brasles : Destination 2030 est né ! L’enjeu de ce projet ambitieux est d’imaginer ensemble, et avec tous les habitants, les grands axes de développement du Sud de l’Aisne pour les 10 prochaines années. Que ce soit l’économie, la santé, le transport, la jeunesse, la culture et le sport et bien d’autres forces du territoire à développer, nous allons élaborer ce qui fera le dynamisme et l’attractivité du territoire de demain.

Table ronde, interventions, échanges et questions/réponses ont ponctué la soirée de lancement qui a fait salle comble ! Elus, partenaires, entreprises, associations et citoyens, tous étaient présents pour découvrir et comprendre la démarche et l’élaboration de notre projet de territoire Destination 2030. Nous remercions chaleureusement nos intervenants pour avoir fait de cette soirée de lancement un moment d’échanges riches et animés.

Salle comble pour la soirée de lancement du projet de territoire mardi 5 février.

Retrouvez ci-dessous le discours d’Etienne HAŸ, Président de la Communauté d’Agglomération de la région de Château-Thierry, qui a présidé la soirée de lancement du projet de territoire Destination 2030 :

“Vous êtes venus nombreux, ce soir, pour cette conférence de lancement du projet de notre territoire. Ce n’est pas une idée qui a germé au mois de décembre ou janvier mais une décision annoncée le 15 octobre dernier à Chierry lors de l’adoption de nos nouveaux statuts. Derrière ce concept, ce cadre administratif, qui peut paraître très institutionnel, se cachent en fait trois questions existentielles, presque philosophiques :

Mot d’accueil de Michèle Fuselier, Maire de Brasles et d’Etienne Haÿ, Président de la Communauté d’Agglomération.


- D’où venons-nous ?
- Où allons-nous ?
- Comment y allons-nous ?

Répondre à ces 3 questions n’est pas une mince affaire ! Et pourtant, si on y réfléchit, ce n’est pas si difficile. La première en tout cas n’est pas difficile :
D’où venons-nous ? De plusieurs communautés communes, regroupées au départ dans le but de mutualiser des coûts, investir et réfléchir ensemble aux sujets transversaux. Ces fonctions « primaires » accomplies, la loi NOTRe a donné de la densité à nos compétences et sans s’en apercevoir, nous avons passé un cap plus profond : faire ensemble, prendre du plaisir à faire ensemble pour nos administrés.

Il est temps de se poser les deux questions suivantes. Où allons-nous ? Comment y allons-nous ? Ces deux questions restent à écrire et sont plus compliquées parce que dès lors qu’il s’agit de regarder loin devant,cela peut nous donner le vertige ! Jusqu’où placer le curseur de notre communauté ? Le cadre législatif nous facilite la tâche puisqu’il en détermine un socle commun, nos statuts mais nous avons notre mot à dire, vous avez votre mot à dire.

En ce jour de lancement, je ne suis évidemment pas en mesure de répondre à ces deux questions, mais je suis en mesure de vous dire comment nous pourrons y répondre ensemble.

Table ronde avec des intervenants ayant déjà mis en place un projet de territoire.

J’invite :
- Bernard BRONCHAIN Président de la Communauté d’Agglomération de Chauny-Tergnier-La Fère,
- Renaud AVERLY Président de la Communauté de Communes du Pays Rethélois,
- Philippe SCHMIT, secrétaire général de l’Assemblée des Communautés de France,
- Frédéric VASSE du cabinet AUXILIA,

Ils vont nous présenter leurs expériences et la méthode que nous avons choisies, pour y travailler ensemble.

[TABLE RONDE / échanges avec la salle]

Merci Messieurs pour cette présentation et échanges riches d’enseignements.

Avant de vous dire quelques mots de conclusion, je tiens à vous présenter Laure GEOFFROY, qui animera l’équipe projet et sera votre interlocutrice, soutenue par Céline BOSSERELLE et Jean-Jacques CORBIER.

Vous le voyez, l’idée n’est pas de plaquer un projet tout fait, clé en main, qui ressemblerait à ceux des autres territoires. Non. Nous avons fait le choix de le construire avec tous les participants de ce territoire : les collectivités, les élus, les techniciens bien sûr. Ils connaissent nos besoins. Mais aussi et surtout avec nos administrés : les entreprises, les habitants, nos usagers, le monde associatif. Et ceux qui travaillent pour, au quotidien : les agents communautaires.

Parce que notre projet de territoire déterminera les grands axes des 10 prochaines années, il doit se positionner par rapport à nos besoins et ceux que l’on sent poindre : notre développement
- économique,
- démographique,
- urbain.

Je le disais la semaine dernière, à l’occasion des vœux de notre agglomération : tout comme notre siège l’Aiguillage, notre projet de territoire nous servira à aiguiller notre action, à mieux déterminer nos choix pour encore mieux grandir, vivre et se réaliser dans le Sud de l’Aisne. Passer d’un territoire à un projet de territoire. Mais aussi par rapport à nos voisins : comment nous déterminons-nous dans notre département de l’Aisne, dans notre région des Hauts-de-France ? Et par rapport à nos voisins franciliens et marnais ? Nos destins sont intimement liés, c’est une évidence. Mais notre territoire est à part : à part dans les Hauts-de-France, dans le « bas de l’Aisne », seul territoire prospère d’un département en souffrance, connecté grâce à l’autoroute A4 et aux voies de chemins de fer à la capitale en 1 heure, à Reims, et au nord et à l’est de l’Europe. Cette situation géographique est un atout considérable. Tout comme notre patrimoine, notre terroir.

Cela prendra un certain temps mais il sera nécessaire pour fédérer nos énergies et offrir à chacun ce qui me semble indispensable, la confiance.
La confiance entre les plus petits et les plus grands.
La confiance entre les plutôt urbains et les plutôt ruraux.
La confiance entre nous malgré des sensibilités politiques différentes.
La confiance de nos habitants, nos entreprises, nos futurs habitants et futures entreprises en notre avenir commun.

Déterminer un socle commun, pour affirmer haut et fort ce que nous sommes et ce que nous souhaitons devenir, poser les fondements de l’action collective, dépasser l’addition des préoccupations communales pour déterminer les priorités communautaires, travailler avec les énergies du territoire pour faire émerger dans ce document, ce projet de territoire notre dénominateur commun : vivre ici, être fier du Sud de l’Aisne et de la région de Château-Thierry.

Imaginons le territoire de demain vers la DESTINATION 2030.

Merci beaucoup de votre attention.”

(Discours inaugural à la soirée de lancement du projet de territoire Destination 2030, mardi 5 février 2019, Espace Raymond Commun, Brasles).

Contact :
Laure GEOFFROY
Chargée de mission Projet de Territoire
Tél : 03.23.85.32.23 / Nous contacter.

Destination 2030